• vendredi2701
  • samedi2801

Dans un solo innervé d'actions fictives et de personnages virtuels, Lorenzo De Angelis traverse les états de corps paradoxaux d'un homme modifié par les images qu'il absorbe.

C'est un drôle de corps que Vincent Thomasset met en scène avec son interprète Lorenzo De Angelis. Un corps traversé de corps imaginaires, fictionnels, comme si des espaces-temps étanches les uns aux autres se croisaient dans cet être aussi chimérique que d'une grande banalité, en pull et pantalon gris. Au quotidien, c'est un homme qui dort, un homme qui se lave soigneusement les mains, un homme qui fait le ménage, et manifestement vit seul, voire retiré du monde. Sauf qu'il est aussi le soldat au courage survolté, le boxeur qui se relève toujours, l'homme qui a peur et lève les bras, tous sortis des écrans grâce auxquels il échappe à l'ennui et la répétitivité d'une vie de solitude. Inspiré par le phénomène social des hikikomori*, Vincent Thomasset met en scène le choix de s'affranchir des attributs supposés de la masculinité. Aussi traversé d'images que l'écran qu'il scrute des heures durant, ce corps polymorphe et fluctuant pourra-t-il se libérer de son état d'évasion ?

Une coréalisation La Place de la Danse / théâtre Garonne
* Cette figure en suspens, à l'arrêt, fait référence à un phénomène appelé «hikikomori», terme japonais qui décrit un état psychosocial et familial concernant des individus vivants coupés du monde et des autres, cloîtrés le plus souvent dans leurs chambres pendant plusieurs mois, voire plusieurs années, ne sortant que pour satisfaire aux impératifs des besoins corporels. Cette mise en retrait constitue une tentative de réappropriation de son temps, de sa vie, doublée d'une mise à distance face aux diktats sociaux.
 
Crédits

Conception, mise en scène : Vincent Thomasset • Collaboration artistique, interprétation : Lorenzo De Angelis • Scénographie : Marine Brosse • Costumes : Colombe Lauriot-Prévost • Création sonore : Pierre Boscheron • Création lumière : Vincent Loubière • Régie générale : Lucas Baccini • Création masques : Etienne Bideau-Rey • Création vidéo : Baptiste Klein & Yann Philippe • Assistant mise en scène : Glenn Kerbiquet • Collaboration à la création masques, sonore, lumière, vidéo, scénographie : Vincent Thomasset • Regard extérieur : Ilanit Illouz • Montage de production : Clara Achache (avec Marie Ponçon) • Production, diffusion, administration : Raphaël Dussauchoy • Crédit photo © Yann Philippe

Production
Laars & Co
Coproduction
Festival d'Automne à Paris ; CCN de Caen en Normandie ; Scène Nationale d'Orléans ; Ballet de Lorraine – CCN ; Théâtre Brétigny scène conventionnée arts & humanités ; Cndc-Angers ; CCN2 - Centre Chorégraphique National de Grenoble ; L'Atelier de Paris – CDCN ; POC-Alfortville.
L'association Laars & Co est soutenue par le ministère de la Culture  DRAC Île-de-France au titre de l'aide à la structuration aux compagnies chorégraphiques et par le département du Val-de-Marne dans le cadre de l'aide au développement artistique.
Projet financé par la Région Île-de-France.
Avec le soutien de Montevideo - Marseille, L'Atelier de Paris – CDCN, La Place de la Danse – CDCN Toulouse  Occitanie, soutien en résidence de création de la vie brève - Théâtre de l'Aquarium
Remerciements Baturalp Aslan, Clémence Coconnier, Jacquelyn Elder, Garance Maillot, Lisa Notarangelo, Julie Pellegrin, Anne Steffens, Oscar Thomasset-Illouz
Une soirée très danse
vous pouvez prolonger la soirée avec SOMNOLE de Boris Charmatz.
vendredi 27 Janvier
19h
samedi 28 Janvier
19h

théâtre Garonne

1, avenue du Château d'eau
31300 Toulouse

Métro A – Saint-Cyprien République

Situer le lieu

Tarifs

plein 20 € / réduit 16 € ou 12 € / formules 3 et 5 spectacles

Durée 1h

Réserver vos places